Le sens de mon engagement

Imprimer

Conseil national, campagne, EF2019, PLR, Palais Fédéral, CN2019, teamPLRÇa y est, c’est parti, la campagne pour le Conseil national est lancée.

Et dans ce premier billet de blog, j’aimerais répondre à la question que vous vous posez peut-être : pourquoi m’engager ? Quel est le sens de cette démarche ?

Je suis un homme de conviction et d’action qui souhaite s’engager sans être spectateur, mais en acteur de notre destin commun.

La Suisse ne s’est pas créée par génération spontanée, elle s’est bâtie parce que des hommes et des femmes croyaient en elle, à sa spécificité et ont apporté leur pierre à l’édifice. Cette œuvre est complexe et fragile. Quatre langues, quatre cultures, des régions aux héritages différents et la nécessité toujours renouvelée de dialoguer, de se comprendre et de trouver des compromis pour renouveler notre alliance.

Je crois à la Suisse. J’aime sa diversité et ses singularités qui la rendent unique.

En siégeant au Conseil national, je pourrais contribuer à cet édifice avec mes convictions, mes valeurs et mon sens des responsabilités. Je veux inscrire mon action dans le long terme autour des grandes thématiques structurantes et essentielles pour notre pays.

Des décisions majeures devront être prises lors de la prochaine législature, dans trois domaines en particulier. D’abord, il sera primordial de trouver un accord avec l’Union européenne pour pérenniser nos relations avec les Etats de notre continent, l’Europe. Je défendrai l’Accord cadre qui a été âprement négocié par les diplomates suisses.

Ensuite, je défendrai la politique environnementale définie par le PLR suisse en juin dernier. Elle vise 0% d’émissions de carbone en Suisse à l’horizon 2050. Ce sont des objectifs très ambitieux que je m’engage à tenir. Notre environnement est notre avenir.

Enfin, la Suisse doit demeurer à la pointe de la formation et de l’innovation. C’est la matière première de notre pays. Investissons dans notre futur !

Voilà mes convictions et l’ambition que je porte pour notre pays. Je crois à notre capacité de nous réunir pour le bien commun.

C’est le sens de mon engagement.

www.desenarclens.ch

 

Commentaires

  • Cela fait longtemps que je n'avais pas lu/entendu un candidat aux élections fédérales nous dire qu'il voulait aller à Berne pour s'occuper de... la Suisse! L'immense majorité des candidats déclare - par une forme de clientélisme qui est devenue monnaie courante - vouloir s'engager pour le canton dont ils sont issus (aller défendre Genève à Berne), ou, pire, pour des causes particulières (femmes, anciens,...) ce qui forcément, for-cé-ment, exclut d'emblée tout le reste du pays, et la sagesse nécessaire à la recherche collective du bien commun dans les sphères dévolues à l'échelon fédéral.
    Le conseil national a besoin de conseillers nationaux qui s'engagent pour la Suisse. (Même si, cela dit, la Suisse s'en sortira très bien sans accord-cadre!)

Les commentaires sont fermés.