27/04/2018

Bilan d’une campagne passionnante

Photo PLR.jpgIl y a une année, quasiment jour pour jour, je prenais la décision de me lancer dans la course au Conseil d’Etat. Je savais d’emblée que le chemin serait long et parfois difficile. Je ne me suis pas laissé décourager pour autant. J’ai choisi d’y croire et d’y mettre toute mon énergie. Pas une seule seconde je ne regrette d’avoir fait ce pari. Les enseignements que j’ai pu tirer de cette expérience sont d’une valeur inestimable, tant sur le plan politique qu’humain. 


J’ai eu l’honneur de porter les valeurs de mon parti, le PLR, et de pouvoir présenter ma vision pour l’avenir de notre canton. D’échanger et de débattre avec des habitant(e)s, des entreprises, des adversaires et des alliés politiques. Ces nombreuses interactions m’ont permis de mieux comprendre les préoccupations de nos concitoyen(ne)s et de prendre la mesure des défis auxquels nous sommes confrontés. Sans pour autant sous-estimer l’ampleur de la tâche, je suis resté fidèle à la ligne que je m’étais fixé dès le départ : défendre l’image d’une Genève dynamique et ambitieuse, disposant de tous les atouts nécessaires pour réussir sa mue et entrer de plain-pied dans le 21ème siècle. J’ai constaté avec joie que beaucoup de Genevois(es) partagent cette conviction et ne demandent qu’à ce que notre canton libère son formidable potentiel. À l’heure où certains responsables politiques prônent le repli et le renfermement, il est rassurant de voir que les valeurs qui fondent notre République sont encore bien vivantes et que la confiance et l’espoir l’emportent sur l’impasse populiste.

Avec 4 sièges de plus au Grand Conseil, soit 28 au total, le PLR réalise un score remarquable. Ce succès témoigne à la fois de la qualité et de l’engagement de nos candidats ainsi que de la pertinence de nos propositions. Je suis fier et honoré d’avoir pu contribuer à cette victoire par mon travail depuis trois ans à la tête du parti et comme candidat. Placé 10ème au premier tour de l’élection au Conseil d’Etat, j’ai comme vous le savez choisi de prendre mes responsabilités en privilégiant le bien de ma famille politique. 

Cette campagne est avant tout l’œuvre d’un collectif et il nous faut désormais nous battre jusqu’au bout pour que l’Entente conserve sa majorité au Conseil d’Etat. Il s’agit d’une condition indispensable à l’aboutissement des réformes dont Genève aura besoin ces cinq prochaines années. Les chantiers en cours concernant la fiscalité des entreprises, la caisse de prévoyance de l’Etat de Genève ou encore la grille salariale de la fonction publique sont autant d’enjeux cruciaux que nous ne pouvons laisser au hasard d’un gouvernement sans majorité claire. Dans cette dernière ligne droite, j’invite donc les électrices et les électeurs du centre et de la droite à faire bloc derrière les trois candidats de l’Entente.

Quant à moi, je m’investirai pleinement dans mon rôle de député au Grand Conseil et veillerai à ce que les convictions que j’ai portées ces derniers mois soient suivies d’effet au cours de la prochaine législature. Renforcé dans mon engagement et ma détermination par cette campagne passionnante, je me réjouis de mener les combats politiques qui s’annoncent, pour le bien de notre canton et de ses habitant(e)s. 

15:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.