06/02/2018

Notre terroir à l’honneur

314729660.jpgIl faut l’avouer, la course au Conseil d’Etat est aussi le prétexte à de beaux moments de festivité. La 10ème Nuit de la Longeole à Aire-Ville restera en mémoire parmi ceux-ci. Bien plus que la célèbre saucisse genevoise, c’est notre terroir tout entier que cet événement met en valeur. On y comprend l’importance de consommer local, de privilégier les circuits courts, de préserver et de magnifier ce que nous savons faire depuis des siècles et qui nous fait Genevois. 


Un demi-millier de participants venus déguster la tradition culinaire genevoise par excellence, l’événement vaut le détour. Dans une ambiance conviviale sur fond de Guggenmusik, sept variétés de longeole stimulent les papilles et la discussion, le tout agrémenté de cardons et d’excellents vins de la région. 

Si Genève est connue dans le monde entier pour son rayonnement international, il ne faut pas oublier que la particularité de notre canton tient aussi à son lien étroit et à son interaction constante avec la campagne. Nos villages et nos hameaux doivent leur vigueur et leur charme à des agriculteurs, vignerons et maraîchers aussi dynamiques que respectueux des traditions. Ils incarnent l’âme de notre canton et nous permettent de garder le lien si important avec nos racines. 

Outre la découverte de sept variétés de longeole – avec un faible pour celles où les graines de fenouil et les épices ressortent le plus – cette soirée aura renforcé ma conviction que ce que nous devons préserver avant toute autre chose, c’est notre qualité de vie. Le nécessaire développement du canton doit se faire dans le respect de nos traditions, de nos campagnes et de nos paysages. La poursuite de cet équilibre doit présider à l’ensemble des réflexions et des projets à venir. 

 

10:31 Publié dans Air du temps, Conseil d'Etat, Genève, Grand Conseil | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.