26/01/2018

L’avenir prometteur de l’industrie genevoise

shutterstock_66793978.jpgRéunie à l’initiative de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG), une délégation de candidats aux prochaines élections cantonales a eu le privilège d’une visite passionnante chez Kugler Bimétal. Fleuron de l’industrie genevoise, l’entreprise spécialiste de l’alliage entre le bronze et l’acier vend ses pièces sur mesure à travers le monde dans les domaines de l’aviation, du transport et de l’hydraulique notamment. Véritable référence en matière de haute précision et de qualité suisse, Kugler Bimétal illustre le dynamisme du secteur industriel genevois et son rôle moteur pour notre canton. La fonderie familiale fournit par ailleurs un bel exemple de résilience et d’agilité. En proie à des difficultés par le passé, elle a su se remettre en question et innover pour retrouver le chemin de la croissance. 


Trop souvent méconnue du grand public, la place de l’industrie au sein du tissu économique genevois est fondamentale. Celle-ci compte en effet pour 15% du PIB et représente 60% de la valeur des exportations du canton. Résolument orientées vers la recherche et le développement, les entreprises du secteur sont à la pointe de la technologie et s’affirment pour beaucoup d’entre elles comme leaders mondiaux dans leur domaine. Avec plus de 25'000 emplois à l’heure actuelle, et la perspective de 10'000 nouveaux postes créés d’ici 2025, l’industrie genevoise est une pièce maîtresse de notre prospérité. D’ores et déjà créatrice de nombreux débouchés pour les jeunes, en particulier dans le domaine de l’apprentissage, elle porte dans son sillage les métiers de demain. 

Confrontée à des difficultés financières dans le passé, Kugler Bimétal a réussi un virage qui force l’admiration. L’augmentation de 1233% du bénéfice par employé sur les cinq dernières années est le résultat d’un profond remaniement. Une nouvelle méthode de management misant sur la responsabilisation des employés, couplée à l’optimisation de l’ensemble de ses processus, ont permis à l’entreprise de renouer avec le succès. Fort de cette expérience, le directeur général souligne aujourd’hui l’importance de la flexibilité du temps de travail et de l’agilité dans le domaine de la formation. Élément décisif, l’entreprise partage ses bénéfices avec l’ensemble des salariés sous la forme de bonus. On comprend dès lors l’implication de chacun dans la marche des affaires. 

Enfin, pour pouvoir produire des pièces à la pointe des dernières évolutions technologiques, Kugler Bimétal consent chaque année d’importants investissements en recherche et en développement. Cette réalité est le lot de nombreuses entreprises genevoises et justifierait un avantage fiscal pour les activités de recherche et développement. C’est précisément un de mes engagements phare comme candidat au Conseil d’Etat. 

 

16:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.