12/12/2017

Ah, la belle Escalade !

Lecture_de_la_proclamation_par_le_héraut_Marcel_Kursner._14_décembre_1952..jpgMême dans le froid, même sous la pluie, je dois avouer que la magie de l’Escalade continue d’opérer sur moi. Au cœur de cette Genève festive et fière de ses traditions, comment ne pas se laisser transcender par le caractère unique et le destin hors du commun de notre canton ? Les sens mis en éveil par les odeurs de vin chaud et de soupe aux légumes, la Vieille-Ville sublimée par le cortège de la compagnie de 1602, l’Escalade s’affirme comme un moment d’intense communion populaire, un concentré de souvenirs heureux et de joies partagées.   


À travers ses symboles devenus incontournables, la célébration de l’Escalade nous ramène à l’essence même de notre histoire. Celle d’une ville qui, depuis le Moyen-Âge, défend vaillamment son indépendance et sa spécificité. Ce fameux « esprit de Genève » – comme l’exprimait l’écrivain Robert de Traz – qui depuis bien longtemps confère à notre cité un prestige et un rayonnement sans commune mesure avec sa taille. Foyer de la Réforme au 16ème siècle, témoin privilégiée de l’émergence de l’imprimerie, havre de liberté pour les philosophes du 18ème siècle, Genève semble vouée à exercer une influence progressiste sur le monde qui l’entoure. Elle le confirmera en tant que berceau du droit humanitaire au 19ème, puis comme centre de la gouvernance internationale depuis bientôt 100 ans. 

Peu de villes jouissent d’une telle aura, c’est à la fois une chance et une force qu’il nous faut entretenir. À l’aube de nouveaux défis, Genève dispose de nombreux atouts pour façonner une fois encore les contours du monde de demain. 

Ensemble, laissons nous guider par l’appel du Héraut de l’Escalade qui ce dimanche encore nous enjoignait à « honorer la mémoire de nos vaillants ancêtres qui sacrifièrent leurs vies afin de garder à Genève sa foi, ses libertés, ses franchises et sa très glorieuse renommée. » Ainsi, en ce début de 21ème siècle, continuons d’œuvrer sans relâche afin que Genève conserve toute sa spécificité et sa glorieuse renommée. 

 

15:02 Publié dans Air du temps, Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Pour les 18 sacrifiés RIP

Écrit par : idefix | 12/12/2017

Les commentaires sont fermés.